mercredi 5 juillet 2017

Re-pause

Ça me brise le cœur, mais malgré le fait d'avoir été hors-trail pendant trois semaines, mon pied me fait toujours affreusement mal si je marche plus de 3 miles - et cela sans sac à dos. Je m'en vais donc renter en Europe pour m'y soigner. C'est une décision difficile, que j'ai prise en espérant qu'un peu de repos me permettra de guérir et j'espère revenir sur le trail. Mais en mettant en balance le coût de la vie aux States (exorbitant hors du trail) et le prix d'un billet d'avion transatlantique (faible), c'est la seule décision rationnelle. J'espère que je pourrais revenir fin juillet-début août et faire encore quelques centaines de miles cette année, ce qui me permettrait de revenir finir par sections d'autres années.
Sinon il faudra venir refaire une tentative une fois que mes finances se seront remises se celle ci.

Quoi qu'il en soit, j'ai tout de même appris beaucoup de choses sur moi, les autres, et notre rapport au monde sauvage dans ce désert étonnament vert et au sommet de ces montagnes blanches. Le trail me manque déjà terriblement. Je suis très reconnaissante envers toutes les personnes merveilleuses que j'ai rencontrées sur le chemin, et tout le soutien et les encouragements que j'ai également reçu de beaucoup d'autres.

Ce n'est donc qu'un au revoir, et une fois que cela aura un peu décanté, j'espère pouvoir écrire quelques trucs utiles que j'ai appris en cours de route. En attendant, voici quelques photos de mon road-trip, juste pour le plaisir...







mercredi 28 juin 2017

Jour 82 : Camper près de Seiad City

26.06.2017 : moins d'un mile

Il est temps de me remettre en route.


Au revoir les zamis !

Bien entendu, il est difficile de décoller d'Ashland où nos routes se séparent, mais comme je n'ai aucune contrainte horaire, pourquoi ne pas descendre le long de la Klamath River, où passe le Pct. Quand je vois qu'il y a une place où camper pas trop loin de la route, c'est vendu, je passerai une nuit de plus sur le Trail ! Et ce sera l'occasion de tester mon pied sur une courte distance, mais avec du poids, ainsi que la nouvelle tente que j'ai du acheter.


Trop tentant !


Oh, comme ce petit ruban brun m'a manqué...


La Klamath River depuis le Pct.


Ma nouvelle acquisition. J'investis dans une tente 2 place autoportante assez légère, la MSR Hubba Hubba NX. C'est une des rares tentes 2 places dans laquelle on peut effectivement se mettre à 2 l'un à côté de l'autre sans être l'un sur l'autre, pour 1,5 kg.
Comme pour moi seule, la Zpack suffit amplement, autant investir dans un item que je ne possède pas encore.

La Californie du Nord est encore différente de ce que j'ai vu ailleurs, verte cette année, mais on voit bien qu'on est tout de même dans un pays plus sec que l'Oregon.
Ce soir, je suis rejointe par 3 hikers que je n'ai encore jamais croisés, qui me permet de rester dans l'ambiance du trail et de partager mes fruits et légumes, genre de nourriture qu'on a rarement sur le trail.

mardi 27 juin 2017

Jour 80 : Crater Lake

24.06.2017 : 0

Difficile de quitter vraiment le Pct. C'est pourquoi pendant mon road-trip, j'ai rejoints d'autres hikers pour passer le temps et rendre quelques services comme les amener à Rei, le magasin d'équipement.

Nous en avons profité pour passer quelques jours tranquille entre Fish Lake et Crater Lake, en Oregon.


Fish Lake


C'est la fête au Lake pour the woods resort!


Crater Lake!


Il y a encore un peu de neige...

vendredi 23 juin 2017

Oregon Coast Trail - jour 3

Environ 6,5 miles jusqu'à Florence

Ce matin je trouve un œuf d'extra-terrestre sur la plage...




Le pont qui mène à Florence...

Plus sérieusement, après environ 6 miles et demi de plage et de route jusqu'à Florence, adorable petite ville côtière, il faut admettre que je n'en peu plus. Outre que chaque pas supplémentaire est une torture, mon
matériel aussi est à la débandade. Mon filtre à eau est officiellement mort, j'ai perdu mes crocs, et une culotte. Il va aussi falloir que je rende la tente qu'on m'a prêté, alors que j'ai renvoyé la mienne à la maison. Bref, ça sent vraiment la fin des haricots, et j'ai assez envie d'arrêter les frais.

Devant un bon café, j'envisage divers scénarios. Comme il me semble indispensable de donner encore un peu de temps de repos à mon pied pour voir si cela donne le tour avant de raccrocher définitivement, je me propose de me faire un petit road trip, et de voir ce que ça donne d'ici une semaine. Malheureusement, ça sent fort la fracture de stress, tout cela.

Dommage, je viens de trouver un trail qui a l'air fort sympathique à faire, vu que la neige et les retards semblent compromettre un thru-hike du Pct cette année. Le Seven summits of the Siskiyou Trail. Bref, il y aura toujours des projets de voyage et de randos à faire et des rêves à réaliser. Le Pct m'aura appris beaucoup de choses sur moi et sur autrui. Et je pourrais toujours y retourner !

jeudi 22 juin 2017

Oregon Coast Trail - jour 2

22.06.2017 : environ 8,5 miles

Départ ce matin du camping du phare d'Umpqua jusqu'à Winchester Bay.







Là nous nous renseignons sur les moyens de passer la rivière. À moins de faire du bateau-stop, il faut marcher sur la 101 pour franchir un pont, et le trottoir est justement en travaux. Nous ferons donc de l'auto-stop jusqu'au trailhead de la rivière Tahkenitch.

Il faudra la traverser, ainsi que la Siltcoos river quelques miles plus loin, mais nous nous arrangeons pour arriver à marée presque basse. Cela implique beaucoup d'attente. Le vent rest toujours démentiel en fin d' après-midi, alors nous allons camper à l'abri relatif des dunes. Le sens de tout cela m'échappe un peu. Il y a rarement un vrai trail, beaucoup de route, et pour l'instant, ce n'est pas le chemin des petites criques sauvages que j'espérais. Heureusement, le paysage devrait changer d'ici quelques jours.

mercredi 21 juin 2017

Oregon Coast Trail

21.06.2017 : environ 15 miles

Bluebill Lake Trailhead à Sand Dunes

Une marche sur une plage immense, avec pendant des heures aucune trace d'activités humaines... Jusqu'à l'apparition des quads, nombreux dans la région.






Passage de rivière... Ici il suffit d'attendre que la marée descende...


Parfois, il n'est pas simple d'aller se mettre à l'abri des dunes !

L'après-midi, nous marchons avec le vent de face, qui forcit. Le sable s'envolé et nous fouette le visage.

À Sand Dunes, je demande au gardien du camping de nous pousser jusque là où nous avons prévu de passer la nuit. Ouf !
Car j'ai trop mal aux pieds.

samedi 17 juin 2017

PCT en pause

Cela va faire une semaine que je suis descendue de Kearsage Pass. Malgré des soins attentifs, et une amélioration certaine, l'état de mon pied droit ne me permet pas de retourner sur le trail pour le moment. Je suis en repos forcé chez une famille américaine qui m'a ouvert la porte de sa maison et de son jardin comme lieu de convalescence. Je devrais donc adapter mes plans en fonction du temps que prendra celle-ci.

Le trail me manque. Et pourtant, encore une fois, je suis émerveillée par la gentillesse, l'entraide et la générosité des personnes réncontrées.