samedi 18 juin 2016

Étape 1 : Lausanne - Yens

Lausanne à Yens, 20 kms, 5h45 pause comprise. 2 cloques.

C'est les vacances !! Pas besoin de réveil ;) ... Surtout quand on a des chats ! À 5 h du mat' miaou & miaou réclament leur pitance. Et comme quand il faut y aller, autant y aller, ben je me lève et je prépare mon sac, un café et mon courage.
Je suis en vacances, mais je dois encore passer au boulot une petite heure, et du coup, je réfléchis pas trop à ce qu'il me faut. Bon, allons-y à la one again !

Après mon passage au bureau, je saute dans le premier bus qui va dans ma direction : le bord du lac. C'est le 16. OK, mon tour du lac commencera donc à la vallée de la jeunesse. Il est 9h15.



Le niveau du lac est haut...



Entre St-Sulpice et Préverenges, il y a un randonneur bien équipé qui me devance d'une centaine de mètres. Il a l'air d'avancer tout tranquillement et de ne fournir aucun effort, mais impossible de le rattraper. Je me dit qu'il doit faire la Via Jacobi, ou quelque chose de genre. 2 kms plus loin, il s'est arrêté pour discuter et je le rattrape enfin.

Il est allemand, et va faire le chemin de Compostelle sur 2800 kms. Cela fait 40 jours qu'il est parti de près de Munich. Aujourd'hui, il fait Lausanne - Rolle. Rien que de l'asphalte. Il est content car au bord du Léman, beaucoup de gens parlent allemand, tandis que vers Payerne/Moudon, personne ne le comprenait, et il a eu beaucoup de peine à trouver une chambre où loger. Le problème de la langue, au moins, je ne l'aurais pas. Je lui demande s'il transporte une tente. Il dit non. Son sac fait 13 kgs, mais pas de tente. Il trouve la Suisse chère, au niveau du logement... je le lui fait pas dire !

Son conseil pour moi aujourd'hui: le premier jour, allez-y mollo ! C'est entendu, ... et je fonce sur ce bord du lac que je connais par cœur, et après très peu de temps, je rêve de chaussures de trail légères, comme les américains. Bon, pour ça, on verra. Il faut que je fasse attention à ma cheville, parait-il.






A propos de logement, la dernière fois que je suis passée ici, il n'y avait rien. En Suisse, on a pas beaucoup de terrain à des prix abordables, mais heureusement, on fait maintenant des jolis trucs sur de petites surfaces et en un rien de temps.


Je remonte la Morges. Le terrain est détrempé, et je cesse de rêver de chaussures de trail ultra-légères. Par endroits, le chemin est un ruisseau, voir une mare qui déborde. A la descente, je regrette mes bâtons de randonnée que je n'ai pas pris puisque j'allais au boulot ce matin. Puis c'est pire. Je me dit que ce serait un endroit parfait pour tester des crampons. En plaine, au mois de juin...

La traversée d'une rivière s'annonce périlleuse, je re-regrette mes bâtons. Bon, la dernière fois que nous sommes passés ici, nous nous lamentions qu'il n'avait pas plu depuis des mois et que tout était sec. Et dire qu'il y a des gens qui pense que la nature ne sait pas ce qu'elle fait ! Tout s'équilibre toujours, en fait :)




Arrivée à Vufflens, une équipe a installé une tyrolienne. C'est le marché artisanal. Sympa, mais je n'ose pas aller mettre mes pieds carrément dans la fontaine du village.








Puis viens l'heure de la pause déjeuner, junk-food en vue du château de Vufflens. J'enlève les pieds des chaussures pour sécher tout ça. Quel bien ça fait ! Leçon du chemin : toujours au moins une demi-heure sans chaussure, 2x/jour ;)









Je reprend le chemin et traverse le joli village de Denens et ses multiples sculptures de matériaux de récup' ornant les jardins.









A la sortie de Denens, les nuages s'amassent et une averse s'approche rapidement. Sur le Jura, c'est pas beau du tout :(

Merci de l'indication!


Quand j'arrive à Yens, il pleut, j'ai mal au pieds, et c'est sur la ligne du BAM, ce qui du point de vue logistique est nettement préférable. "Ne pas forcer le premier jour" dit-on. Yens ce sera, donc.

En plus, c'est bien si aujourd'hui je finis tôt, il me reste plein de trucs à organiser à la maison, et il me reste encore à découvrir comment créer des catégories sur ce blog... mais ça, ce sera pour un autre jour ! merci de votre attention ;)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire