dimanche 10 juillet 2016

Étape 10 : Le Salève !

Étape 10 : Croisette - Bonne-sur-Menoge, 23kms, 9h pauses comprises.


Départ tranquille de la Croisette peu avant 9h. Au départ l'idée était de partir tôt, mais vu qu'hier soir on a fait plus tard que prévu, je nous ai accordé de dormir un chouïa de plus.


Il y a un petit bout de chemin au soleil, puis on s'enfonce dans la forêt, direction "trou de la Tine". D'abord, c'est très facile et joli.



Le panneau précise bien : escarpé ! C'est le cas, mais rien de trop grave, en réalité. C'est raide, mais le chemin est sec: ça change agréablement de ce que j'ai connu sur les premières étapes ;)



Le trou de la Tine, de loin.
Le trou de la Tine, de dessous.

Oui, le chemin passe juste là dessous...

... et ça continue !
Je vous assure que c'est difficile de marcher au bord d'une falaise en étant à moitié écroulée de rire (on a bien rigolé, mais c'est difficile de retranscrire pourquoi) et, de ce fait, en se retenant de faire pipi. Sans compter qu'il est difficile de s'éloigner de 80m du chemin pour se soulager...




Puis nous longeons la falaise. C'est superbe. Cela fait longtemps que je rêvais de venir, et ça en valait vraiment la peine 😃. Le panorama est exceptionnel.

Nous venons de tout là-bas, Chaumont est au bas du Vuache, environ aux 2/3 sur la droite !
Et ces sommets en face, nous y avons marché ;)

Ambiance magique !
Puis nous reprenons le chemin jusqu'à l'observatoire, et c'est là que commence le bain de foule. Et la descente.

En fait, la descente n'est vraiment pas aussi terrible que je le craignais. Par contre c'est l'autoroute ! Nous croisons des dizaines de personnes qui montent... avec plus ou moins de facilité. Le pas de l'échelle est visiblement très couru. Par contre, si certains font l'aller-retour au pas de course, pas sûr que d'autres arrivent réellement en haut. Certaines souffrent visiblement de la chaleur. Et c'est compréhensible : quand on est pas à l'ombre, ça cogne !


Arrivés presqu'en bas, à Monnetier, il est midi, arrêt le temps d'une petite pause repas. Nous sommes boostés par le fait d'avoir vu apparaître Bonne, notre destination, à 4h de marche sur les panneaux de balisage.

Original

Nous sommes rapidement en plaine, et heureusement qu'il souffle une bonne brise : la plus grande partie du parcours se fait sur route, et au soleil ! Nous zigzaguons à la recherche d'ombre. Heureusement, les bas-côtés sont souvent accessibles, et un peu plus agréables pour les pieds.

Contents de traverser l'Arve !
Les derniers kilomètres sont durs, et je fais une erreur de navigation stupide, qui nous fait sortir de la carte.

La Menoge
Heureusement, un automobiliste sympa nous amène de la Menoge, rivière, à Bonne-sur-Menoge, la ville qui la surplombe, un kil plus loin, et ou nous avons rendez-vous. Ouf.

Merci de votre visite sur ce blog !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire