samedi 9 juillet 2016

Étape 9 : Le Salève !

Étape 9: Chaumont - Croisette, 31,1kms, 10h30.

Départ tôt ce matin, pour un départ matinal de Chaumont. Aujourd'hui nous allons rebrousser le chemin de Compostelle sur une 20aine de kilomètres, puis gravir le Salève.

Départ dans le matin frais. En descente, mais pas pour longtemps, heureusement car les genoux doivent se réhabituer.

En amont...

Et en aval... c'est déjà beaucoup plus vertigineux !
Vue depuis le pont du Pissieux, alt 430m, le point le plus bas de notre parcours aujourd'hui.

Compostelle, les balcons du Léman, la traversée des Alpes à vélo, et le GR 65 se recoupent sur plusieurs kils.



L'idée est de manger au Mont-Sion, qui ne cesse d'apparaître comme une destination intermédiaire sur le balisage. Sauf que n'ayant pas bien regardé la carte (toutes les étapes ont été rentrées dans le programme GPS de mon natel), je suis toute surprise de découvrir que le Mont-Sion est un col, ou un village, mais pas un mont.

Curieux décors, en plein été ;)

.
C'est la demeure du Père-Noël, ici !

Mais ça n'est pas la saison des vins chauds... il est plus tentant de boire une panachée bien fraîche sur la terrasse du bistrot du lieu. Curieux de notre destination, les gens du village s'exclament : la Croisette, c'est bien à 10 kilomètres! Nous venons d'en faire presque 20, nous n'avons pas trop souffert, bien qu'il fasse chaud en plaine, et nous sommes optimistes ;)
On nous conseille d'éviter les balcons du Léman, dont le chemin aurait été défoncé par un bucheronnage peu délicat. C'est plein de revines et d'ornières, nous dit-on. Il nous faudrait passer soit par une route qui rajouterait 3kms, soit par le GR 65 et le chemin de la Tuile, qui est hyper raide!

Mais d'abord il nous faut nous sustenter ! Nous n'osons pas manger au restaurant de petit d'y rester encalaminés, et par ailleurs le service semble toucher à sa fin. Pic-nic au bord du chemin, donc. Cela s'avérera une sage décision.

Vers 3h, on redémarre. À la montée. Ça cogne. Au village de St-Blaise, les chemins se séparent. Notre optons tout de même pour les balcons du Léman, malgré les conseils bienveillants. Mes récentes lectures de blogs m'ont incitée à ne pas trop écouter les locaux, et à suivre mon idée, c'est à dire de suivre ces BL le plus possible.

Heureusement, la montée n'est pas trop rude, et le chemin n'est pas si terrible. Il y a même souvent un souffle rafraîchissant. Nous traversons un bout de forêt morte. Cela donne une ambiance étrange...



Puis arrivons en haut, assez péniblement, il est vrai.

Arbre au détour du chemin, dans la clairière

Les quelque kilomètres du haut du Salève sont agréables, mais nous arrivons à nos limites de fatigue et devons être prudents. La vue est superbe, et la brise du soir se lève, c'est agréable.

Dans la lumière du couchant


Arrivons à l'hôtel des marches de la Croisette. Nous y sommes merveilleusement bien accueillis, et nous y sommes seuls, c'est super agréable. Puis mangeons un merveilleux repas sur la terrasse de l'auberge des montagnards, d'où on a vue sur le mont-blanc.



Aujourd'hui est la plus longue des étapes effectuée jusqu'ici pour ce tour du Léman, donc il a quand même une certaine fierté de l'avoir fait. On se met en jambes 😃

Merci de m'avoir lue !

1 commentaire: