lundi 19 septembre 2016

Etape 18 : Finale !

Vevey - Lausanne par la Tour de Gourze, 6h40 pour 24,1 kms.

Alors déjà, pour les mauvaises langues qui penseraient que j'ai lambiné parce que Vevey - Lausanne c'est plat, voici le profil de marche d'aujourd'hui ;)



Bon, ce matin je prends le train pour Vevey. La fille en face de moi s'offusque des prix des CFF: en Suisse, on est vraiment des vaches à lait, dit-elle. On ne saurait dire à quel point j'acquiesce, et pas que pour les prix du train !

Je quitte Vevey en direction du Mont-Pèlerin, c'est raide. On aperçoit la dent d'Oche entre les nuages, mais le sommet du Mont-Pèlerin est dans le brouillard.





Je bifurque à Chardonne. Traverser les villages du Lavaux est joli, et un délice pour les narines : lavande et autres fleurs, saucisse à rôtir...



Je quitte bientôt les sentiers vignerons pour m'enfoncer dans la forêt, où il fait agréablement plus frais, et c'est vraiment joli.




Puis je me coltine un long bout de route goudronnée jusqu'à Puidoux. Ayant faim je m'achète un pâté vaudois à la station-service. Il vient d'une boulangerie à Oron. Et bien, c'est immangeable ! Je déconseille 😷 , même si c'est local !

Depuis Puidoux, longue montée sur la Tour de Gourze. Je ne m'y arrête pas, c'est noir de monde, et je redescend par un petit chemin non balisé repéré sur ma carte, ce qui m'éloigne de la foule !

Ensuite, Pully - la Rosiaz n'est plus qu'à 2h, dit le balisage, et apparemment je vais une fois encore plus vite que lui. Une averse commence, mais ne dure pas.



Une dernière photo dans le couchant, une dernière petite montée, et me voilà rendue! Il faut bien entendu encore rentrer chez moi, et je résiste à l'idée de prendre le bus, car le tour du lac à pied, c'est en entier !!

Allez, une dernière petite montée pour la forme 😊


Voilà pour conclure, une photo qui résume bien un souhait pour tous les rêveurs et randonneurs.



Voilà, je peux biffer le Tour du Leman de ma liste de souhaits. Comme on dit chez nous: ça, c'est fait !

lundi 12 septembre 2016

Étape 17 : Nocturne

Étape 17 : Le Bouveret - Vevey. 4h20 pour 21,1 kms.

Cela faisait quelques temps que j'envisageais une étape en fin de journée pour ce trajet. 20 kils à plat, au bord du lac, dont la plus grande partie sur du goudron... pas en plein soleil, non.

Après une après-midi au bureau de Vevey, me voici dans le train pour Villeneuve, où j'ai juste le temps d'attraper un pic-nic avant de sauter dans le bateau pour le Bouveret.

Traversée courte et agréable à bord du Vevey restauré. Il est superbe !









Arrivée au Bouveret, je me met en route sans tarder. Un mur blanc de pluie s'avance dans la plaine du Rhône.

Le Muveran ? Sana doute derrière ces nuages...


Je longe le Rhône, et une fois traversé, me fait assaillir de moustiques. Les montagnes prennent une teinte rosée.

Dans la forêt, il fait parfois vraiment sombre. Je longe le vieux Rhône au crépuscule.

Je viendrais ancrer ici, une fois, mais jamais sans mon anti-moustiques!


La nuit tombe alors que je traverse les Grangettes. De plus, la brume s'élève qui floue encore un peu plus la vision. Je passe en mode elfe de la nuit/nyctalope.
Je me dis que ce serait parfait pour aider quelqu'un à dépasser ses peurs, ce sentier. Les seules lueurs sont parfois celles des éclairs. D'ailleurs, vers la fin, je devine, de mon être animal, plus que je ne vois le sentier.

J'aurais mis une heure cinquante jusqu'à Villeneuve à l'embarcadère. Il fait nuit désormais. Je m'habitue mal au goudron.
Près de Veytaux, petite pause énergétique, car je commence à caler. Après avoir croqué la pomme, je suis à Montreux assez rapidement, mais qu'est-ce que ça pouïre! La civilisation, ça sent pas bon.

Il me faut ensuite ne pas me décourager, ou perdre le rythme, car il s'agit de ne pas manquer le dernier train à Vevey. Plein de trains sont supprimés, en ce moment, pour cause de travaux.
Quelque part aux environs de la Tour-de-Peilz, je renonce à suivre le bord du lac autant que possible, et ce d'autant plus qu'il se met à pleuvoir. Une pluie chaude qui ne rafraîchit même pas l'air ambiant.
La Tour est vraiment une localité interminable. Je me met à rêver de pigeon (la posture de yoga), car je commence à sentir des muscles oubliés depuis longtemps. Je suis contente d'arriver à Vevey pour y reprendre le train.

samedi 3 septembre 2016

Étape16 : La Frête

Étape 16 : St-Gingolf - Le Bouveret, 13 kms, 4heures.

Petite étape parfaite pour ne pas perdre le bénéfice des précédentes et terminer enfin ces Balcons ;)

Le GR 5 débute juste après la frontière à St-Gingolf, puisqu'il longe la Morge, qui fait frontière.

Un pied en Suisse et un en France...


Je monte vite dans la forêt, le chemin ressemble à une ancienne route. Novel devait vraiment être loin de tout, à l'époque.




La Morge s'écoule tranquillement aujourd'hui...




Arrivée à Novel, je bifurque sur les BL.

Bientôt, je suis à la frontière ...


Direction La Frête. C'est un chemin facile.

Encore la grande baignoire sous un autre angle !

C'est arrivée en haut que je vois où je vais devoir passer (puisque les BL ne sont plus indiqués sur la carte, à moi de trouver un chemin). La descente semble rude, sur la carte. En fait le chemin, bien que raide et étroit, est très agréable.

Cabane forestière bucolique, mais en ruine !
Le balisage a changé, mais le chemin reste bien entretenu.


Valais blowdowns


Le chemin passe dans sous des arbres abattus par les glissement de terrain, des pierriers et quelques ravines, et entre deux, c'est juste idyllique. Je me dis que le trail doit ressembler à ça, en Oregon, sauf que les arbres y sont plus grands...



Puis descente tranquille sur le Bouveret. Comme j'ai mal au genou, je cours même sur quelques dizaines de mètres, histoire de ne pas infliger à mon organisme toujours les mêmes usures...

Bref, une balade sympa ;)