vendredi 21 avril 2017

Jour 16 : Le toboggan du diable / une journée de paradis

20.04.2017 : 4 miles de Pct et 5 miles pour le rejoindre... = 15 kms

Cette nuit j'ai mauvaise conscience, j'ai presque envie de retourner faire les 11 miles de Pct que j'ai sauté à cause de la fermeture du trail. Mais Yippee se réveille toute motivée à essayer Fuller Ridge, la traversée dangereuse car couverte de neige qui l'impressionne, et qui est connue pour être dangereuse. En effet, elle n'a pas encore reçu ses crampons.

Départ tôt, donc. J'arrive pourtant à la convaincre de rejoindre le Pct par le chemin le plus long, plutôt que celui qui est tout près du camping, pour ne pas pas louper encore plus de miles.

Nous marchons environ deux miles et demi pour rejoindre le Trailhead. Chanceuses, nous rencontrons le gars qui écrit les rapports sur l'état de Fuller Ridge et il nous donne des renseignements détaillés sur l'état du trail. Il connaît le coin comme sa poche et y monte environ tous les 2 jours.
Et vous arrivons au Trailhead en même temps que les jeunes qui ont pris la navette de l'hôtel... pas mal pour des vieilles !

Nous empruntons "the Devils Slide" qu'on pourrait traduire par le toboggan ou la glissade du diable. J'ai pris un million de photos, aujourd'hui, tout est tellement beau, j'ai envie de m'arrêter tous les 10 mètres. Je posterai d'autres photos sur Instagram quand j'aurai du Wi-Fi.





La montée est assez raide, et aujourd'hui nous sommes passées de 1650 m à 2740 m.

Nous rejoignons le Pct. Il y a beaucoup d'arbres tombés en travers du chemin, certains probablement depuis des années.


Quel âge pouvait-il avoir ? 300, 500 ans ? Je n'ai pas compté.



Puis commencent les premières neiges. La neige est assez molle. C'est un peu pénible. Puis il y a un long trajet dans la neige. Nous sommes contentes que de bonnes traces marquent le chemin, sinon la navigation serait sans doute difficile. Nous déjeunons au croisement des chemins avec des jeunes qui ont tenté de faire le Mont San-Jacinto. Ils ont rebroussé chemin après 1/4 de mile. Trop difficile sans équipement pour la neige. Ça me redonne bonne conscience de ne pas avoir tenté ça hier.

Autre difficulté aujourd'hui. Quand il n'y a pas de neige, le trail est envahi de broussailles avec des piquants monstrueux. Je me félicite de n'avoir rien changé à ma tenue. Je préfère que ce soient mes bas de pantalons que les jambes qui soient griffés par ces épines. Par contre, l'odeur de pin est délicieuse.



Nous faisons de l'eau à Strawberry Cienega, et atteignons notre camp avant 15h. Quelqu'un a installé un porta-potty en haut de cette montagne, c'est néanmoins un endroit magnifique pour camper. Nous sommes bientôt rejointes par d'autres randonneurs. Il y a des vues superbes.

C'est dans aucun doute une des plus belles journée passée sur le trail jusqu'ici !

1 commentaire: