mercredi 26 avril 2017

Jour 22 : Ne jamais se baser sur hier pour savoir de quoi aujourd'hui sera fait !

26.04.2017 : 20 miles ou 32 kms (à peu près)

Je n'ai pas eu trop froid cette nuit sur ma montagne, ce qui est plutôt bien. Je me rends compte que si nécessaire, j'ai encore assez de nourriture pour passer une nuit sur le trail avant d'aller en ville pour me ravitailler, ce qui m'enlève un stress. Donc, je vais aller à mon rythme, et voilà !

En fait mon rythme est plutôt bon, et voilà que je me prends à me dire que je vais pouvoir faire mes 20 miles qui me séparent de la route où je pourrais faire du stop.


Ou appeler un trail-angel.




Journée superbe et paysages variés, voilà ce qui m'attend !



Je passe devant les cages des animaux, c'est un zoo privé qui garde des animaux pour les films d'hollywood. Je ne vois qu'un grizzly qui dort, mais il est énorme ! Quand il respire, son torse bouge d'autres moins 10-15 cms !




Trail-magic! Quelqu'un a amené un canapé ici. Et dans la benne il y a des biscuits, une banane, et des articles d'hygiène. Je prend la banane et quelques Q-tips.

Quand j'ai enfin un peu de service téléphonique, je peux contacter ceux qui sont en ville depuis hier. On m'indique une adresse.


Les derniers miles sont difficiles à cause du vent, mais avec vue sur le désert du Mojave.


Panneau incongru...




Un bébé à sonnettes, les plus dangereux, paraît-il.

Quand j'arrive au trailhead, la seconde voiture qui passe s'arrête, c'est une femme charmante qui normalement ne s'arrête pas pour les hikers, mais qui a fait une exception parce qu'elle a vu que j'étais une femme seule.

Elle ne connaît pas l'hôtel dont on m'a donné l'adresse, mais me dépose au meilleur bar du coin. Et revoilà la famille de hikers !


Nous avons envahi le bar ! On y mange d'ailleurs très bien pour pas cher...

Épuisée, je vais au lodge, qui il faut le dire, est normalement fermé pour rénovation, mais qui a ouvert exprès pour nous ce soir.
Petite ville. Il y a même un type qui traverse la route pour me demander comment se passe mon voyage. Sympa.

Et voilà que j'écris ce billet depuis un matelas king-size et moelleux dans le lodge en attendant que ma lessive se termine.

2 commentaires:

  1. Pensées pour toi :) Super de suivre tes journées. Beaucoup de respect. Ici le froid nous refait un petit coucou. Forza & good energy à toi.

    RépondreSupprimer