lundi 10 avril 2017

Jour 5 : Mount Laguna campground à Sunrise Trailhead meadow

9.4.17 - 13,1 miles ou 21 kms

Quelle merveilleuse journée !

Il a fait froid cette nuit, entre moins 6 et moins 10. J'ai dormi avec toutes les couches que j'avais et n'ai juste pas congelé. Heureusement le vent est tombé. Me suis réveillée avec la condensation à l'intérieur de ma tente qui avait gelé et qui tombait sur mon duvet. Le pire pour un duvet étant d'être mouillé, je me suis levé instantanément pour sécher tout ça. Ma bouteille d'eau aussi avait gelé.

Après un petit déjeuner bien chaud, je plie tranquillement le camp. Les autres ont l'air de vouloir larver, donc je dois m'extraire de cette ambiance. J'ai bien l'impression de m'être fait chouré des sardines. Pas cool, il va falloir que je me fasse une réserve.

Je me met en chemin, seule, et là ça me fait un bien fou de me retrouver seule avec mes pensées. Je trouve tranquillement mon rythme. Et après très peu de temps...



Puis...



Les hikers sont accueillis comme des rois, chouchoutés, c'est tout simplement génial. Fruits, snacks, tacos, recharge de courant, engins pour se détendre les muscles. Tout y est, et on nous demande même si ils n'ont rien oublié ! J'accepte une bière, même s'il est tout juste 10h du mat, mais décline la fumette, même si elle est légale ici, et que tout le monde fume.

Moi qui n'était pas tout à fait sûre d'avoir assez à manger jusqu'à la prochaine ville, ça me sauve la mise ! Je me remet en route.


Pourquoi a-t-on construit là ?


Je passe bientôt la marque des 50 miles ou 80 kilomètres.

Aujourd'hui, je croise beaucoup de promeneurs du dimanche et plusieurs thru-hikets que je ne connais pas, je dois les avoir rattrapé. Je fais de l'eau dans un adorable ruisseau. Ce qu'il y a de vraiment cool dans cette journée toute seule, c'est que je suis mon rythme et mes envies dans contrainte. Quand je fatigue, je m'arrête dans une prairie idyllique et m'occupe de ma pédicure.




Des pieds en hikeuse en parfait état !


Ma petite maison dans la prairie... Bonne nuit !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire