samedi 6 mai 2017

Jour 31 : Mount Baden-Powell

05.05.2017 : 10,7 miles ou 17,2 kms

Avant de parler de ma journée, j'aimerais évoquer nos hôtes, Jeff et Cindy. Ce couple charmant vient de se marier. Ils doivent avoir la bonne cinquantaine, et chacun a quatre enfants de son premier mariage. Leur maison est pleine de ces souvenirs et bibelots qui emplissent les foyers américains. Beaucoup de photos de famille, de dictons et de rappels de leur foi et de l'importance de l'amour. C'est simple et touchant. Une mangeoire à colibris et des graines pour oiseaux devant le porche. Ils disent les grâces avant de manger, une tradition que j'apprécie beaucoup. Cindy apprend le violon. Cela fait 12 ans que Jeff accueille des hikers. Quand je lui demande de m'amener en ville pour les courses, il me dit qu'il part au travail et qu'il me déposera. Et la maison, elle reste ouverte ? -Oui, évidemment, sinon comment pourrais-je y rentrer ? me répond-il !

J'aurais donc bien réposé mes pieds un jour de plus à Wrightwood, mais voilà qu'une tempête de neige est annoncée pour cette fin de semaine, avec potentiellement des précipitations jusqu'à 4000 pieds. Or, le mont Baden-Powell est à 9300 pieds ! Il s'agit donc d'être de l'autre côté de cette montagne quand lesdites précipitations arriverons.

Je me retrouve donc en ville à acheter ma nourriture et signer le registre des hikers. J'obtiens facilement un lift de retour à la maison et après avoir fait mon sac, un autre lift jusqu'à Inspiration Point, le trailhead.

Durant la decente jusqu'au départ du trail du Mont BP, je croise plusieurs groupes d'enfants en course d'école nature, comme le l'avait décrit ma première conductrice, du service forestier. Chaque groupe a une ou deux question pour les hikers. Chaque groupe m'avertir aussi : attention, il y a un rattlesnake 200 mais plus loin. C'est chou. Je crois que le serpent s'est carapaté avec tout ce monde...


Attention aux bouquetins !

Au trailhead du Mont BP, où je m'assied pour manger, j'arrive seule. Mais dans les deux minutes qui suivent il y a au moins dix hikers qui arrivent, que j'ai déjà croisé quelques fois pour la plupart. Puis 5 minutes après, un type s'arrête et sort un cooler de sa voiture : trail-magic ! Des sodas ! Il se présente comme Barking Dog, class of 2012.

Ensuite, direction le sommet ! Cette longue montée en zigzag impressionne beaucoup les hikers, et le m'étais préparée au pire, mais c'est un trail à l'américaine : ça monte, oui, mais toujours régulièrement ! Et il ne fait plus aussi chaud que hier, ça facilite les choses. Les 200-300 derniers mètres de dénivelé sont trop couverts de neige pour suivre le chemin. C'est tout droit dans des traces toutes glissantes de neige de printemps... Plotch, plotch... Je finis par mettre mes microspikes, car avec le poids du sac, je glisse trop.




Cet arbre aurait 1500 ans...


Vue du sommet (2860 m)


Le monument à BP et aux valeurs du scoutisme.



Alors que je redescend, je croise Yoda, qui arrive péniblement. Plus loin sur la crête encore de la neige. Je dois m'arrêter pour bandager ma cheville. Thomas arrive, qui est un local qui vient encourager les hikers, et me donne des infligés sur l'endroit où je pourrais faire mon camp si je ne bric pas me taper toute la descente. Sympa.

Yoda me rejoindra au camp pour dîner et discuter, son genou est out, il envisage un mois de repos complet.



Magnifique couleur du ciel depuis le camp, et quand la nuit tombe, on voit les lumières des villes dans le désert au loin.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire