dimanche 28 mai 2017

Jour 53 : coup de chaud...

28.05.2017 : 5,6 miles ou 9 kms

Cette nuit, j'ai tellement mal aux jambes et aux pieds que je me jure de me faire un vrai jour de repos. Mais à 5h30 du mat, notre voisin latino a déjà mis la musique et à 6h, c'est moteur pour les génératrices et les gros véhicules. Je fais un peu de lessive et un peu d'ordre. À 8h, on cuit tellement que je décide de retourner sur le trail et de m'occuper de tout ce qu'il y a à faire depuis Kennedy Meadows.

Nous attendons le trail-angel qui nous emmène faire des dernières courses et au Camping de Walker Pass, encore une fois. Nous nous retapons 0,8 miles déjà fait hier, mais, oh bonheur, j'ai du réseau au Col, donc je peux enfin communiquer un peu et surtout, surtout, me commander des guêtres pour la neige, item que je n'avais pas prévu à l'inventaire.


C'est comme dans Myst : quel levier faut il actionner pour ouvrir le portail ?


Walker Pass

Je commence péniblement la montée. Il n'y a que peu d'air et je manque d'allant. Puis c'est carrément la panne. Je m'arrête à la première ombre venue, qui d'ailleurs n'est pas tout près, et me rend compte que je suis limite niveau chaleur et hydratation. Bien qu'ayant bu et mangé un peu, j'ai de la peine à faire les 0,8 miles qui me séparent du prochain camp potentiel où m'arrêter, car toute cette partie longe le flanc raide de la montagne, sans le moindre replat. Pas l'endroit idéal pour avoir des vertiges ! Là, je fais une longue pause, mais ça ne s'améliore pas tant. Je me résous à contrecœur à m'a arrêter au prochain camp, encore 0,8 miles plus loin, vers 17h, c'est à dire hyper tôt selon mes standards. Mais bon, c'est le tout dernier bout désertique. Dans quelques dizaines de miles, ce ne sera plus l'absence d'eau qui nous préoccupera, mais plutôt son trop plein.

Je suis triste de ne pas être capable de rattraper les 3 hikers avec qui je m'entendais si bien ces derniers jours, mais ne veux pas risquer ma sécurité, et je crois qu'il est temps de me faire une vraie bonne longue nuit de sommeil.

2 commentaires:

  1. Courage c'est un jour sans !
    tu retrouveras sûrement un petit groupe qui t'aidera à garder le feu sacré pour terminer ce $ù*i# de PCT
    Sache que tout une communauté d'ex-PCTistes suit attentivement ta progression.
    Et il y a des francophones derrière toi !

    un futur PCTiste ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci des encouragements ! Pour moi c'était surtout un jour où me dire que prendre soin de moi est important, aussi :)
      Et je ne peux qu'encourager qui en a envie à se lancer !

      Supprimer