jeudi 1 juin 2017

Jour 55 : Saunders trail-magic

30.05.2017 : 14,9 miles

Mon réchaud refuse de fonctionner au réveil, donc pas de café, juste un petit pain à la cannelle pas terrible.



Ce matin, c'est de nouveau l'attaque des mouches noires et des moustiques, donc je sors mon bug net.

La journée commence par une descente assez tranquille, mais bientôt j'ai des faiblesses que je reconnais : c'est la faim. Comme d'habitude, j'ai mal géré ma nourriture, et j'aurais besoin de plus de snacks sucrés. Je titube donc jusqu'à la prochaine source pour y mettre des ramen à tremper. Mon enthousiasme pour les ramens midi et soir est indescriptible, je commence à en avoir marre des ramens.

Alors que je m'éloigne de Chimney Creek, j'aperçois un cone de chantier orange indiquant "Saunders Trail-magic". Il me suffit alors de traverser la route pour trouver de l'ombre, de la nourriture, des sodas, et une incroyable chaleur humaine.

Je reste quelques heures, le temps de faire le plein de calories, de gags et d'encouragements pour la Sierra. Quand l'belle commence à tourner, je me mets en chemin pour la très longue montée graduelle qui m'attend, heureusement à l'ombre. J'arriverai au sommet peu avant l'heure e chercher un endroit où camper. Sur la crête, un feu a sévi, des dizaines ou des centaines d'arbres couchés jonchent le paysage. Heureusement, le Pct croise une route de terre d'ici quelques miles, je peux espérer y trouver un petit bout de terrain plat.




Des petits campeurs dans la vallée, au loin, près de la route...



Quand j'arrive à la route, il y a bien un bout de terrain dégagé... dans le sable duquel on peut voir au moins quatre superbes traces de pattes... Un lion des montagnes, probablement. Je demande alors au sympathique couple de Californiens qui campe là à me rapprocher d'eux. Apparemment, le lion des montagnes est l'un des seuls animaux qui pourrait potentiellement prendre des humains pour proies, et un camp de Pctistes à récemment été visité. Nous mangeons donc rapidement notre souper, et tout le monde dort bien avant le minuit du hiker— 21h00.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire