lundi 12 juin 2017

Jour 67 : Zéro à Independance

11.06.2017 : 0

C'est dimanche et pour une fois, je ne vais rien faire du tout. Déjà je ne peux pas, mes pieds sont tellement enfles que j'ai même de la peine à mettre mes crocs.

Le petit déjeuner de l'hôtel est magnifique, avec un pain aux bananes maison extraordinaire. Dans la matinée, j'arriverai à faire les 300 mètres qui me séparent de la station-service, où je croiserai Young Shot et ses potes. Ils sont montés, et redescendus.




Independance, c'est vraiment tout petit...

Des groupes de hikers que je connais donnent des nouvelles. Si certains passent, d'autres trouvent les rivières vraiment trop dangereuses. D'ailleurs, un jeune homme s'est fait emporter l'autre jour. Des amies ont directement été sur l'Oregon Coast Trail, possibilité que j'avais aussi envisagée. Il faut dire que pour changer, ce week-end, il neige en Californie du Nord !

Je passe aussi un moment dans le jardin, et quand même, pour une fois que je suis dans un hôtel charmant, voici un aperçu.







Mais est ce que quelqu'un peut me dire pourquoi le livre de chevet est celui-ci ?



Le proprio me fait ma lessive, et quand à moi je vide régulièrement le pus de mes cloques multicouches...

Ce soir, je trouve quelqu'un qui va jusqu'en Oregon en voiture. Ça m'évite de devoir prendre le bus à 6h30 du mat ' et de faire 24 h de trajet. Cool !

1 commentaire:

  1. Prompt rétablissement à tes pieds, si ce n'est pas déjà le cas.
    La neige est encore là? Ici, l'été s'installe gentiment.
    Depuis 2 ans je travaillais juste en face de la patinoire de Malley. Mais c'est fini. Non, non, je n'ai pas changé de travail, mais c'est la patinoire qui s'en est allé, détruite.
    Bonne suite. Et prudence quand même.

    RépondreSupprimer