vendredi 23 juin 2017

Oregon Coast Trail - jour 3

Environ 6,5 miles jusqu'à Florence

Ce matin je trouve un œuf d'extra-terrestre sur la plage...




Le pont qui mène à Florence...

Plus sérieusement, après environ 6 miles et demi de plage et de route jusqu'à Florence, adorable petite ville côtière, il faut admettre que je n'en peu plus. Outre que chaque pas supplémentaire est une torture, mon
matériel aussi est à la débandade. Mon filtre à eau est officiellement mort, j'ai perdu mes crocs, et une culotte. Il va aussi falloir que je rende la tente qu'on m'a prêté, alors que j'ai renvoyé la mienne à la maison. Bref, ça sent vraiment la fin des haricots, et j'ai assez envie d'arrêter les frais.

Devant un bon café, j'envisage divers scénarios. Comme il me semble indispensable de donner encore un peu de temps de repos à mon pied pour voir si cela donne le tour avant de raccrocher définitivement, je me propose de me faire un petit road trip, et de voir ce que ça donne d'ici une semaine. Malheureusement, ça sent fort la fracture de stress, tout cela.

Dommage, je viens de trouver un trail qui a l'air fort sympathique à faire, vu que la neige et les retards semblent compromettre un thru-hike du Pct cette année. Le Seven summits of the Siskiyou Trail. Bref, il y aura toujours des projets de voyage et de randos à faire et des rêves à réaliser. Le Pct m'aura appris beaucoup de choses sur moi et sur autrui. Et je pourrais toujours y retourner !

1 commentaire:

  1. Les phases de "déprime" et/ou de bobo ne sont pas les meilleurs moments pour planifier et décider. Mais vous le saviez déjà.

    RépondreSupprimer