vendredi 25 août 2017

Jour 139 : Éclipse

21.08.2017 : 12,2 miles ou 19,6 kms

Ce matin comme prévu je me retrouve à Benson Pass vers 9h30 pour observer l'éclipse, qui ici ne sera de toute façon que partielle. Mère Nature a pensé à m'envoyer quelques bancs nuageux pour protéger mes rétines, parce que moi je n'ai pas été très prévoyante sur ce coup là. Merci Mère Nature ! Comme toujours, quoi, le chemin pourvoit... Et le chemin est une métaphore pour la vie, bien sûr. Sauf que nous sommes usuellement trop occupés à des choses futiles pour nous rendre compte de quoi que ce soit (je l'ai toujours pensé, mais aujourd'hui j'ai une excuse pour le dire !)


Merci aux nuages qui m'ont aussi permis de prendre quelques clichés. Sans eux, on ne voyait rien d'intéressant sur photo.


Et bien laissez-moi vous dire qu'à 3000 mètres, avec un petit vent, des nuages et même pas un demi-soleil pour se réchauffer, il fait frisquet !

Je redescend donc d'un bon pas, mais j'arrive quand même à me mouiller les pieds en traversant les deux prochaines rivières. Puis ce sont des kilomètres de prairies.


La photo type... ll y en a une comme ça sur tous les blogs de thru-hiker.

Bon, au risque de me faire mal voir par certains, parce d'après par qui on en entend parler, on a l'impression que les Sierras c'est les mères de toutes les montagnes, je ne suis pas sûre d'avoir trouvé ce qui est censé les rendre si spéciales. C'est des cailloux, et encore des cailloux, avec une végétation très particulière certes, puisqu'on dit parfois que cet écosystème est un désert d'altitude. Mais bon, est-ce que je ne devrait pas plutôt aller voir les Cascades ?

Comme les jours précédents, on voit les ravages de l'hiver sur la forêt, et comme les jours précédents, l'humus frais dégage une odeur délicieuse. Puis ça sent le feu de forêt, odeur peu agréable mais, comme la dernière fois que j'ai eu des contacts avec la civilisation la Californie, l'Oregon et la Colombie britannique brûlaient, finalement peu surprenante. J'espère juste que ça ne brûlera pas trop !

En fin d'après-midi, je croise un trail-crew. Merci les gens, on voit et on sent vraiment la différence là où vous êtes passés !


Trail en construction...


Dernière grosse rivière de la journée... vous choisissez le pont 1 ou le 2... Ou si vous préfèrez, vous pouvez vous mouiller les pieds !


Je m'arrête après une dernière petite montée. La bonne nouvelle du jour, c'est que je n'ai pas eu besoin d'antidouleurs pour la première fois depuis très longtemps...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire