vendredi 25 août 2017

Jour 141 : À travers Lyell Meadows

23.08.2017 : 10,8 miles ou 17,3 kms

Je suis tributaire de l'horaire du bus pour remonter sur le trail et n'ai pas de projet précis, si ce n'est de me rapprocher le plus possible de Donahue Pass, qu'il me paraît difficile de passer aujourd'hui, à moins de tomber du lit aux aurores, ce dont je n'ai guère envie. J'ai le temps de finir mon sac, de me faire une geocache, de me prendre un petit déjeuner avec un relativement bon café et de passer au magasin de sport acheter des petits mousquetons avant de prendre le bus.

Par contre, à Tuolumne Meadows, c'est noir de monde. Et les vendeurs de ces magasins touristiques sont aussi aimables que des garçons de cafés parisiens. C'est tellement inhabituel pour les États-Unis que je n'ai qu'une idée : fuir loin de tout ce monde. Les premiers miles sont plein de randonneurs et d'équipe de réfection du trail.


Le trail est en réfection.


Ombres chinoises...

Heureusement, en s'éloignant, je sème vite les randonneurs d'un jour. En forçant encore un peu l'allure, je dépasse même des gens qui sont probablement des Jmters (ils font le John Muir Trail, conjoint au Pct sur environ 200 miles). J'avais très peur que tout le trail soit plein de monde vu la popularité du Jmt, mais ça a l'air raisonnable une fois qu'on sort de la prairie.


Eaux cristallines...

Je monte au-delà du pont sur la Lyell Creek où plein de gens campent, et alors que j'arrive à un petit ruisseau où aucun emplacement de camp n'est indiqué, je sens qu'il est temps de monter la tente. Bien m'en a pris. Ça fait à peine 2 minutes qu'elle est montée et qu'il se met à pleuvoir, à grêler, et à tonner. Je suis fort aise de ne pas être allée jusqu'au camp avant le col, à propos duquel il est dit : petit camp de bivouac mal abrité !


Une marmotte : par rapport à il y a deux mois, on dirait qu'elles ont pris des anabolisants. Ça doit être l'été.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire